Dan 23

Promenant de graffeurs en graffeurs dans la ville de Strasbourg, on a eu la chance de rencontrer DAN 23 ! Il envahit et redonne vit à des lieux abandonnés, ces portraits nous questionnent,  nous font découvrir son univers, et fait revivre Strasbourg !

dan23-2Tout d’abord, merci à Dan, de nous avoir accueillies dans son atelier ! Et merci d’avoir pris du temps pour répondre à ces quelques questions ainsi que de nous avoir montrer son univers ! Et merci à Auriane, pour la vidéo !

Q1/ Depuis quand  as- tu commencé à graffer ? Ton travail s’est toujours basé sur les portraits ?

J’ai commencé à faire du graffiti à l’époque, mais j’aimais pas l’esprit de la culture Hip Hop, qui était vraiment accés sur le lettrage ! Mais quand le Street Art est apparu : des photographes comme Jr, des affichistes, pochoiristes, c’est devenu beaucoup plus large, et à partir de ce moment je suis revenu dans la rue !

Grafs, pochoirs et affiches sur les murs de Paris

Q2/ Ton travail représente souvent des personnages ! Que représentent-ils pour toi ?

Effectivement c’est toujours des personnages, proche de moi ! Je vais me souvenir de tels personnes, tels reportages, tels films, pour ensuite mettre en peinture celles ci.  C’est comme des petits polaroids que je vais laisser ici, et là dans la ville. Le but dans mes portraits est de toucher le plus de personnes possible : que chacun d’entre nous ressentent quelquechose.

Q3/ J’ai remarqué que les titres de tes oeuvres sont souvent des titres de chansons ! La musique symbolise quoi dans ton travail ?

Je me considère plus entre guillemet comme “un Dj”, le but est de faire découvrir des morceaux que j’adore ! Certaines musiques me font penser à certaines personnes ou alors je vais créer une peinture selon la musique ! La musique pour moi, est le meilleur médium pour avoir accés à une émotion, un sentiment !

you3

Q4/ Pourquoi avoir choisi la rue ?

Je fais souvent le parallèle avec la musique , quand au début du siècle la musique était réservée à une élite ! Certains avaient la chance de découvrir les nouveaux talents alors que d’autre n’ont jamais pu voir ou entendre des musiciens talentueux. Aujourd’hui ou plutôt depuis que la radio est arrivée, on peut tourner le bouton et rencontrer toutes sortes de musiques (funk, hip hop, jazz).

Pour la peinture cela devrait être la même chose! Elle devrait être accessible pour tous, pour l’instant elle est réservée à une élite, puisque cela se passe dans les galleries, les salons ! Et si tu n’es pas curieux, tu n’as pas accés à l’art en quelques sortes ! C’est pour cela que la ville est un excellent support ! Tout le monde peut y avoir accès, à n’importe quels moments de la journée !

De plus, aujourd’hui on a de la chance de vivre avec Internet ! Et Internet a changé la donne dans le street art ! Tu peints dans la ville, et ta peinture fait le tour du monde en deux secondes ! Ce qui fait que tu peux devenir complètement dépendant et autonome, et ne pas faire parti des circuits institutionnels ! Et en plus tu donnes accès à ton art aux passionnés, aux curieux, et aux intéressés !

MOONLIGHT-SHADOWS

Q5/ Peindre dans la rue est tout de même un acte compliqué, quelles sont tes techniques utilisées ? 

J’ai plusieurs techniques, vu que je n’ai pas fais d’Ecole d’Arts. Ma technique principale est le pochoir, mais j’ai besoin de passer de l’aquarelle aux pochoirs, en passant par l’acrylique, le collage ! J’ai vraiment une recherche de techniques. Quand je travaille en ville, je travaille aux pochoirs mais apres je reviens à l’acrylique, à l’encre. Au final on ne voit pas vraiment que c’est un pochoir ! C’est l’envie de chercher des choses nouvelles, et de ne pas m’enfermer !

Q6/ Et pour finir pourquoi ce pseudo Dan 23 ? Et aurais tu quelques événements à venir et à faire partager ?

Pour Dan 23, c’est simple, au début de la culture Hip Hop, chaques taggeurs joignaient un chiffre à leur nom. J’ai donc choisi le chiffre 23, qui pour moi a un lien particulier dans mon parcours (le jour de la naissance de ma grand mère et ma mère) mais aussi le département où j’ai grandis.

Pour les événements : une résidence artistique au Neuhof à Strasbourg, ainsi qu’une Fresque réalisé dans un Hotel ! Et deux fresques à faire sur Mulhouse et Paris !

[vimeo]https://vimeo.com/66765287[/vimeo]

 

Allez vite voir son site :
http://www.dan23.com

 

STACHETTI Lindsay

 

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *