MARSATAC Nîmes – 20 au 22 sept. 2012

Après 3 nuits de chaos sonore, retour sur cette toute première édition du Festival Marsatac à Nîmes.

Pour fêter dignement l’ouverture de ce nouveau lieu (unique !), à savoir la nouvelle S.M.A.C. PALOMA, il était évident qu’il fallait frapper fort !

Avec une programmation éclectique (electro, hip-pop, indie, …) proposée pour cette édition, le public a trouvé sans aucun doute de quoi satisfaire sa curiosité et son envie de danser.

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xtrtl2_lives-de-set-match-fowatile-electric-guest-murkage-et-foreign-beggars-lors-de-marsatac-2012_music[/dailymotion]

Un festival de découverte.
L’intérêt de ce type de manifestation réside en partie dans les claques inattendues reçues des artistes en devenir.

Palme d’honneur donc à Von Pariahs, originaire de Vendée et récent lauréat du prix des découvertes du Printemps de Bourges.

Les 6 membres de Von Pariahs proposent un set ultime, ultra nerveux aux teintes 80’s dark dans un Club dévoué à leur cause. Von Pariahs a de l’élégance et un set list qui laisse rêveur. Transcendé par un chanteur ultra charismatique, Von Pariahs reste la très belle surprise de cette édition. Du sang et de la sueur sans ne jamais tomber dans le plagiat des maitres du genre. Sublime !!!

J’ai loupé une partie du set des petits protégés du festival Marsatac : SUCCESS mais sur la foi de 4 morceaux, une présence scénique et une sincérité rare pour le public conquis par l’énergie du groupe. Bravo aussi à Mister Elegance et les siens pour le show special enfants mercredi dernier…

De toute beauté
Découvert il y a quelques années lors d’une édition du Primavera Sound de Barcelone, John Talabot est à lui tout seul la plus belle représentation de ce que peut-être la musique électronique.

Oriol Rivolera dévoile avec attention et sa grande culture musicale, proposant une musique sombre, moite, quintessence de l’electronica. Un luxe que le public aura pu apprécier. Petit bémol (…) dommage que le set de John Talabot se soit retrouvé en face du live des 4 platinistes dans l’air du temps de C2C.

Du très lourd
Avec l’arrivée de C2C c’est le public entier qui chavire au son des tubes des 4 nantais (dont 2 anciens membres d’Hocus Pocus), avec un set puissant et dansant. Petit coup de coeur pour les visuels utilisés par le groupe… Joli clin d’oeil aussi du groupe à MCA des Beastie Boys…  avec le mix du tube “intergalactic”.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=TRbf2eT11YU[/youtube]

Dans cette même soirée, on retiendra le hip hop atomique des anglaise de Foreign Beggars… qui après 10 ans d’existence continue à renouveler le genre. En France, on se souvient de leur participation au projet “Rouge à lèvres” avec GREMS aka Supermicro.



La soirée du vendredi a connu son point d’orgue avec la prestation de Woodkid dans la Grande Salle. Un show millimétré, quasi clinique, ultra graphique et baroque à souhait pour une véritable communion avec le public, qui semblait avoir (enfin !) trouvé son gourou.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=4xb8J1cuOks[/youtube]

Pour la soirée du samedi, une “carte blanche” à Ed Banger avec 3 artistes du label dont BUSY P + SEBASTIAN + BREAKBOT. Le jeune public est venu en masse pour l’occasion. Petit moment de grace (ou nostalgique) avec Pedro Winter en mode hommage à MEHDI avec le tube absolu, l’usine à danser “Gare du Nord”.

SOURIRE de satisfaction (et de découverte !) pour le set du jeune DJ touche à tout Spoek Mathambo.

SOURIRE (bis) de joie de voir enfin FUZATI et DJ DETECT en mode KLUB DES LOOSERS. Hip hop décalé aux accents dépressifs de la jeunesse dorée made in Versailles, dans un Club bondé et totalement sous le “signe du V”

Enfin pour terminer ces 3 jours intenses, il n’en fallait pas moins que le duo frenchy (Rouen !) très attendu CHRISTINE. Rythmes appuyés et sons crades pour un set ultra percutant toujours proche de la limite… Le tout savamment orchestré sur des images de films de genre (amateurs de séries B et Z nous voila).



Au final, un public présent et en forme, un lieu à la hauteur de l’événement, une afiche de qualité. Difficile d’envisager une meilleure entrée en matière !
Bravo et mille mercis à l’équipe de Paloma®
A l’an prochain.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *