INSTAGRAFF, rencontre avec Pascal et Bob

Il forme un couple quasi inséparable à la ville comme à la scène depuis déjà pas mal de temps, ce duo  n’a pas fini de nous étonner.

et BOB sont les 2 protagoniste de la saga !

Le concept est assez simple : un dessinateur, un feutre, une caméra, une idée inspirée par un fan, du rap aussi (!!!) une mise en avant d’un groupe ou d’un artiste… le tout fraichement emballé et pesé en quelques 4 minutes, approuvé par le dessinateur et envoyé sur .

Pascal Mabille dessine tout en parlant, en improvisant un dessin un peu à la manière de ce que pouvait faire CABU à la TV dans les années 80. Une bonne dose de générosité, d’altruisme et de bonne humeur pour la journée… et encore 5 minutes de procrastination créative à mon quotidien (et au votre !) déjà bien rempli !!!

Merci à Pascal et Bob pour les dessins dédicacés et le temps…
 
 

Q1 / Bonjour Pascal, Bob… merci de nous accorder un moment pour répondre à quelques questions. Votre duo commence à connaitre un joli succès. Pour ceux qui découvriraient aujourd’hui vos activités, vous vous présenteriez comment ?

– Pascal :  Je suis un garçon d’une trentaine d’années, qui souhaite simplement changer le quotidien avec des dessins, de la musique et beaucoup de rires.

– BOB : Son but est de changer est le monde, le rendre meilleur…

– Pascal : …BOB ! C’était un secret, pfff. Oui, je suis intimement convaincu du pouvoir de l’Art sur le monde. Le commerce est venu du besoin de posséder, d’une démarche horizontale, l’Art c’était pour s’élever, se dépasser, une vraie démarche verticale. Quant à BOB, juste un feutre narcissique. Il a fait une fixette sur la popularité de Lassie, je ne sais toujours pas pourquoi.

– BOB : Je suis une star du web, tout simplement. Les gens m’aiment parce qu’ils voudraient me ressembler. Je les comprends.

– Pascal : Bien sûr BOB et tu en es convaincu, LOL. Retourne dans la boîte avec les autres, tu ne vas répondre que des bêtises.
 

http://www.dailymotion.com/video/xkk2xw

 

Q2 / Avec le projet INSTAGRAFF, on mixe pleins de choses : la force des réseaux sociaux, la dédicace pour un fan, la mise en lumière d’un groupe et d’un titre, le tout en improvisant un dessin… en 4 minutes chrono !!! C’est né comment INSTAGRAFF ?

Une question je me pose en me rasant le matin (rires). Je pense que c’est né de ma profonde timidité et de ma passion dévorante pour la perfection du son. J’aime faire découvrir et le faire connaître, c’est le principe du «bouche à oreille». L’inconnu nous fait peur, on recherche toujours un logo, un label pour nous rassurer et trop souvent le Verbe pour avancer. Si, avec Instagraff, je peux faciliter cette approche, vous sortir d’ une caverne et vous éclairer, à mon échelle,  je serais le plus heureux des hommes !

La musique est le cœur d’Instagraff et le dessin, la colonne vertébrale. C’est avec lui, que j’avance dans ma vie, que je m’exprime sans ce lourd manteau social.

Il n’y a pas d’oeuvre sans “regardeurs” : l’observateur et l’observé, un lien fort et puissant, un phénomène déjà présent au niveau quantique. Une œuvre qui n’est pas vue n’existe pas. Les réseaux sociaux sont ces nerfs, ceux qui transportent l’information, les ressentis, les joies, et même la grande Histoire aujourd’hui. Je me demande souvent comment un historien comme Flavius Josèphe aurait utilisé cette source pour décrire la prise de Massada. La perception du temps : La fin du Directoire, la prise du pouvoir par Bonaparte le 19 brumaire à l’Orangerie, c’est quoi ? Moins de deux heures (de mémoire) ? Le temps d’un voyage quotidien en R.E.R pour des millions de gens de la banlieue parisienne.

 

Et puis,  le dessin a toujours été l’expression de la liberté, de la communication brute. Le langage, c’est tout le contraire. On invente des jargons, on se devise, se communautarise. Le dessin, c’est le langage de l’ouverture, de l’empathie et même de la sympathie : le smiley, un symbole universel du sourire.

http://www.dailymotion.com/video/xjuot1

Q3 / Malgré les réticences de Bob à partager la tête d’affiche, peut-on envisager de voir débarquer de la couleur sur tes dessins ? D’autres projets ou idées à venir ?

– Pascal : Malgré son caractère vaniteux, BOB est une très belle personne… objet, je voulais dire. Nous collaborons ensemble depuis plus de dix ans. On se connaît très bien et j’ai réussi à le sortir de sa condition de feutre sans âme, sans style, vendu en masse pour légender des cartons de déménagement. 

– BOB : oui, c’est vrai, je suis passé du multiple industriel, sans âme, à l’unique, l’élu, une vraie star quoi…

– Pascal : Mais BOB ! Retourne dans ta boite stp. Et puis pourquoi tu en es ressorti ?!? Pff ce feutre m’épuise. 

 

Le noir et blanc est aussi un choix d’exigence, la couleur nous envahit, flatte nos sens les plus profonds, elle nous contamine. Je m’en méfie profondément.

Pourtant, en parallèle d’instagraff, je la découvre aux côtés d’une artiste passionnante et qui nage dans un véritable océan de couleur, Isabelle Kessedjian (http://isabellekessedjian.blogspot.com/). Elle a craqué pour mon style et m’ouvre aujourd’hui cet autre monde, celui de la couleur. C’est une très belle rencontre et une belle personne, j’ai vraiment de la chance. Merci Instagram.

 Pour ce qui est des autres projets, ils sont nombreux, trop même. Pour Instagraff, comme pour les autres, je respecte la théorie de Darwin : une perpétuelle mutation dans ma tête, et seul, celui qui sera adapté à l’évolution, restera.

http://www.dailymotion.com/video/xjs6aq

Q4 / Une proposition de dessin pour INKULTE ? On peut toujours rêver après tout !!! 

– Mais si, avec plaisir. Voici donc : ” La machine à peindre” pour Inkulte.com


Tout savoir sur Pascal, BOB et INSTAGRAFF :
http://www.instagraff.com/ 
https://www.facebook.com/instagraff

Twitter : Instagraff et PascalMabille

 

 




Lire aussi les articles suivants :

You may also like...