Le design mise sur le carton

On avait plusieurs fois évoqué dans ces pages l’importance du papier dans la création graphique (et la mode !) avec des artistes comme comme Peter Callesen ou Georgia Russell.

Aujourd’hui la tendance semble se focaliser de façon durable sur le cousin direct du papier : le carton !

Les designers du monde entier (confirmation à la dernière Biennale du Design de St Etienne) semblent s’être laisser influencés par la tendance verte écologique qui s’est imposée ces derniers mois pour proposer des création qui mettent à profit les particularités de ce matériaux aussi noble que démocratique.

On trouve désormais à des prix très abordables de nombreux objets en carton et aussi une offre de mobilier assez révolutionnaire. Fauteuil, sofa, bureau, banc télescopique, berceau, … et même un projet de vélo du jeune designer Phil Bridge.

A se demander où le carton s’arrêtera ???

C’est désormais du côté de la technologie que tous les regards se portent ! J’ai la chance d’enseigner dans une Université pilote qui travaille depuis le mois de septembre 2010 avec l’Agence de 5.1. Cette jeune agence très innovante, a développé de façon expérimentale un projet qui tourne autour du recyclage et de la technologie informatique, en mettant au point un ordinateur dont 85% des composants sont en carton.

REVOLUTIONNAIRE !!! Il n’en fallait pas moins pour venir intriguer les principaux protagonistes de la filières (Apple® et Adobe®) qui ont donné leur aval pour la mise en place d’un parc de de test de 8 machines.

Les 8 postes (Imac Eco®) ont été installés cette semaine dans une des salles informatiques de l’Université.

L’agence 5.1 est composée de 6 jeunes professionnels du design dont des designers produits, un graphiste, un ingénieur, une chargée de communication.

Le chef de projet, Fabrice Milloz, nous explique la démarche de travail de l’agence :
« (…) Notre démarche de création est de proposer des produits originaux, intelligents et personnels, en adéquation complète avec les exigences de notre époque. Ainsi l’écologie a une place toute particulière dans notre raisonnement, il faut penser recyclage, gain de poids, gain d’espace, (…) ».

On peut se réjouir d’un tel partenariat entre des jeunes créatifs, un Etablissement d’enseignement Supérieur (public) et de grands fabricants.

L’expérience sera menée jusqu’à la fin juin 2011. On pourra si tout va bien assister à la commercialisation de ces “machines vertes” dans un proche avenir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *