HellHole Entrance

Source intarissable pour les passionnés, internet permet de faire de belles rencontres ! Depuis quelques mois, je suis de façon très assidu les activités de Mathieu et Mathias sur leur blog . Ce carnet intime propose une sélection pointu de ce qui se fait de mieux sur la planète indie music. Des articles réguliers ponctués de textes pertinents, décalés, drôle et toujours très personnels. La photographie, l’image tient une place importante dans la ligne éditoriale HELLHOLE ENTRANCE.

De la musique, de l’image, de la Kulture…. il n’en fallait pas plus pour me donner envie d’en savoir plus. C’est désormais chose faite.

Merci à eux d’avoir répondu aux questions et d’avoir pondu la playlist idéale du moment.

Bonne lecture… Bonne écoute.

Q1 / Bonjour, après un an d’existence vous pouvez présentez rapidement les membres et le fonctionnement de HellHole Entrance ?

B.K-K : Hellhole Entrance est un journal intime musical initié par deux jeunes coeurs brisés (Pepito Brucie-Kibbutz et moi-même), très vite rejoints par une autre écorché vif, Mathias Hara-Kiri. Les petites gens sans imagination nous définiraient comme des “bloggers”, soit !

Mais HE est pour nous une véritable thérapie, un endroit où l’on peut raconter nos joies, nos peines, nos mésaventures avec les filles (méchantes pour la plupart)… C’est quelque peu nombriliste mais nous ne sommes pas très forts pour tout ce qui est critique et jugement donc nous nous contentons d’écrire ce que l’on ressent à l’écoute des différents morceaux.

La musique, qui n’était au départ qu’une illustration du texte, est devenue au final la matière la plus importante du blog.

M.H.K : Bagadule dit juste. Comme tu l’auras remarqué, nous n’hésitons pas à mettre en valeur notre petit côté loser. C’est devenu tellement cool d’être un loser que nous en faisons des tonnes. Pour être un loser, il faut s’en donner les moyens. Cela appelle des sacrifices, comme feindre un problème de vue par exemple – les astigmates ont pas mal la côte en ce moment et je donnerai tout une paire de lunettes à grosses montures (non remboursée par la sécu, bien entendu, pour plus du superflu). C’est vraiment pas facile, d’être attendrissant.

Sinon pour ce qui est du fonctionnement, je dirais que nous refusons de nous imposer un quelconque rythme. Tout cela doit rester PLAISIR : nous postons quand le coeur y est. Autrement cela ne vaut pas la peine.

Q2/ 5 artistes / albums, single… pour lesquels vous pourriez oublier toutes vos bonnes manières ?

M.H.K : Quelles bonnes manières?

B.K-K : Joy Division, The Smiths, les compilations, Twistin’ Rumble, Yo-Landi (et son facies orgasmique qui provoque en moi troubles et confusions) et Mat Cothran (Coma Cinema) qui, et je m’excuse de paraitre faible et sensible, fait de la musique qui me touche au plus profond de mon être.

Q3/ Sans aucune limite de budget, de temps, d’énergie, vous avez carte blanche pour un événement musical et/ou arty ?

B.K-K : J’opterais pour un petit festival dans la pinède, avec la plage à quelques mètres où les groupes se baigneraient avec les festivaliers après les concerts. Nous boirions tous des mojitos con ricard dans une ambiance décontractée et tropicalo-méditerranéenne, les pieds dans l’eau et la tête dans les nuages.

L’ambiance du me plait pas mal, écouter de la musique allongé sur des rabanes et entouré de jolies filles, c’est ça la vraie vie.


M.H.K :
Papa fait de l’import/export au Quatar. Il vit au milieu des mini-golfs et des chameaux. Alors pour compenser l’absence et alléger sa conscience, il me couvre d’or, depuis toujours. Je suis une sorte de Marie Antoinette, mais en plus capricieuse. Je n’ai donc AUCUNE LIMITE…

Enfin, plus sérieusement, cela dépend de ma motivation. Et puis papa n’a pas vraiment les pieds dans le pétrole…

Q4/ L’indie a fait un grand retour en force outre atlantique ces derniers mois grâce notamment aux blogs mp3 (GvsB, The Panda Bear ou 20jazzfunkgreats) vous êtes attentifs aux sorties des groupes frenchy ? Vous en pensez quoi ?

M.H.K : Non, on ne peut pas dire que j’y sois attentif, peut être parce que cela me parle moins. Cela dit, il y a quand même de bonnes choses. Récemment j’ai été à un concert de , un groupe de Reims. C’était sympa, un brin pastoral, avec tous ces choeurs qui te donnent l’envie de reprendre du service auprès du curé de la paroisse…

B.K-K : Pas vraiment. J’ai été élevé dans le culte de Michel Sardou donc mes oreilles ne supportent plus la musique française et la plupart des groupes français s’essayant à l’anglais ne sont pas crédibles. Et pour être franc, je ne cherche pas beaucoup à découvrir les perles rares. NEANMOINS, j’ai découvert il y a quelques mois et j’en suis tombé amoureux. Kiki et Guigui ont l’art et la manière de refiler la pêche à mon petit coeur meurtri.


Q5/ J’imagine que vous êtes à l’affût permanent de nouveautés ou que vous recevez pas mal de sollicitations, quelle pourrait être (à la façon de Rob le héros du roman ‘Haute fidélité” de Nick Hornby) la playlist idéale de HELLHOLE ENTRANCE ?

Face A // M.H.K

1/ Small Black – Light Curse

2/ Telefon Tel Aviv – Helen Of Troy

3/ Cloud Nothings – Forget You All The Time

4/ 13 & God – Old Age

5/ Her Horses – Trust Me I Know

6/ Coma Cinema – In Lieu Of Flowers

7/ Cloudy Busey – Pound Your Town To Hell

8/ Animal Collective – Banshee Beat

Face B // B.K-K (A l’aube de cette année 2011, je suis plutôt darky/fleur bleue/sentimental)

1/ Coma Cinema – Her Sinking Sun

2/ Lester Brown – Pretty Prison

3/ Ghost Animal – In Your Room

4/ Lovesick Teenagers – Death To Al

5/ Blackbird Blackbird – Halo

6/ Prizes – Rumours

7/ Shimmering Stars – Sun is Going Down

8/ Ducktails – Hamilton Road

Une seule adresse pour le curieux de musique et les autres…
hellholeentrance.blogspot.com
ou suivez leurs activités sur leur page Facebook®




Lire aussi les articles suivants :