Aurélie William Levaux

On a déjà eu l’occasion de parler de travail artistique autour de la , du crochet et du textile (Marjorie Calle, Sandy Dilavar, Agata Olek…).

On pourrait aussi bien avoir des raisons de parler de la , plat pays sans doute mais dont les français pourraient bien parfois s’inspirer dans les domaines de la création artistique, cinématographique et musicale.

C’est donc avec beaucoup de plaisir que je voulais présenter le travail de cette artiste née à Liège : dont j’avais découvert son travail par le biais de la revue d’arts graphiques HEY (N°1 mars 2010) dans un article qui donnait la part belle au travail sur la “la forme de fil (“The shape of thread”), travail de patience et de minutie.

Illustratrice de à ses débuts (entre autre pour la revue LAPIN de l’Association !!!), elle fait évoluer son travail en ajoutant une couche de “relief” que seront désormais le tissus et la broderie.

Aurélie travaille partout : “devant la télé, chez des amis…” comme un acte de survie compulsif, et se met en scène au quotidien : amours, enfant, taches ménagères… la vie, sa vie.

De son expérience de la maternité, Aurélie nous raconte une histoire, une histoire de femmes. Son tout premier ouvrage (Menses ante rosam – 2008, la cinquième couche) composé de dessins et de broderie, comme ultime témoignage de sa propre maternité. Erotisme, poésie, féminité…

Elle a participé notamment à l’exposition “Sur le fil” organisé par le MIAM de Sète en 2010.

Son travail s’expose désormais dans des galeries.

Bonjour Aurélie, tu peux te présenter en 5 dates clé !

_Mon changement d’école en 1998, alors que je ne voulais plus rien foutre d’autre que dessiner, mes parents ont fini par accepter que je me lance dans l’Art, j’ai beaucoup dessiné et fait beaucoup de conneries surtout.

_Mon entrée dans le monde du fanzine avec le en 2003, j’ai alors commencé à faire des comics, alors que je trouvais la bd ringarde.

_Ma première tache d’encre sur une robe qui m’a poussée à dessiner sur du coton pour rattrapper le coup en 2005.

_Ma grossesse (ce mot est terriblement moche) en 2007, période où j’ai commencé à broder.

_2010, grands bouleversements artistiques, livres et expos en collaboration avec des auteurs rencontrés en résidence entre autres.


Tu pourrais me citer 5 artistes / œuvres, mouvements… pour lesquels tu pourrais oublier tes bonnes manières ?

_Henri Darger (écrivain et peintre américain mort 1892-1973)
_Jockum Nordstrom (artiste suédois – 1963)
_Debbie Dreschler (artiste américaine – 1953 – Illustratrice – www.debdrex.com)
_Gustave Doré (illustrateur, graveur, peintre et sculpteur français – 1832-1883)
_Anke Feuchtenberger (auteur de BD allemande – 1963 – www.feuchtenbergerowa.de)
_Les Icônes de Roumanie, la tapisserie flamande, les Préraphaélites, l’

5 lieux (ou événements) pour lesquels tu serais prété à tout même si la honte te frappe pour les 5 prochaines générations.

“Cette question est vache et mes réponses douteuses…”

_Avoir joué dans Histoire d’O
_Avoir fait de la résistance pendant la Bataille des Ardennes (celle qui transportait les lettres et draguait les Allemands pour soutirer des informations)
_Etre la première à avoir fui d’un camp de concentration
_Nico à la place de Nico dans les Velvet (NDR : Je peux comprendre et soutenir cette initiative)
_Marie-Madeleine quand elle séchait les pieds de Jésus

5 qualités et/ou défauts qui font de toi l’être suprême et unique dont tu es parfois si fière !

_Mon exubérance
_Ma passion
_Mon amour pour le peuple
_Ma joie
_Mon imagination

Merci Aurélie pour ton temps… Pour finir cet échange, on te donne 5 minutes pour crier au monde ta joie, ta haine, tes angoisses… : Ça donne quoi ???

Je le fais régulièrement et très fort, ça donne pas grand-chose !

BIBLIOGRAPHIE

  • Les yeux du seigneur (2010, La cinquième couche)
  • Menses ante rosam (2008, La cinquième couche)
  • Sehnsucht (2006, Mycose comix factory)
  • Abandon (2005, Mycose comix factory)
  • Le vilain petit chameau (2004, Mycose comix factory)

COLLECTIFS/FANZINES

  • Lapin#41 (2010 l’Association)
  • Le tendon revolver#1 (2008, United dead artists)
  • George#6 (2008, auto edition)
  • Le calendrier 2008 pour votre bibliothèque (2008, Cambourakis)
  • Le muscle carabine#1, 2 et 3 (2007-2009, United dead artists)
  • Le coup de grâce (2006, La cinquième couche, collection F.)
  • Mycose HS# 2, 3, 4 et 5 (2004-2005, Mycose comix factory)
  • Mycose#16, 17, 18 et 19 (2003-2007, Mycose comix factory)

Télécharger le parcours d’Aurélie William Levaux (pdf)




Lire aussi les articles suivants :

You may also like...

Commentaires

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Dominique, walter wizman. walter wizman said: [Inkulte]: Aurélie William Levaux http://tinyurl.com/6c6kfpk #inkulte […]

  2. Les dit :

    C’est votre travail que j’ai vu sur Arles il y a qqs temps ?
    j’avais aimé, et avant ou aprés je ne sais plus j’ai vu des travaux “de broderies art contemporain” au Carré d’Art à Nîmes qui on fait écho .
    Une vrais découverte pour moi, même si je ne prétends pas être savant en création contemporaine,découvrir un mode d’expression artistique nouveau pour moi, a été une grand joie.
    Merci .

  3. Piron dit :

    J’aime beaucoup : nous irons cueillir des roses…
    est-ce toi et moi ou Rosa et toi … il y a un curieux mélange des deux, des airs de femmes-famille ! C’est très joli !

  4. Piron dit :

    C’est très joli et poétique … les roses, les broderies …

  5. […] lecture de Sous ta barbe mon âme est morte, c’est découvrir un peu l’univers d’Aurélie William-Levaux… Suprbo et UDA vous proposent un jeu, 2 chanceux auront la possibilité de remporter 1 […]

  6. valenti dit :

    bonjours, je suis étudiante à st Luc supérieur et je voulais savoir pour vous que représente la couleur, évidemment celle de vos œuvres. merci d’avance.

    1. Christa dit :

      Bonjour Valenti, Je fais passer ton message à Aurélie qui je l’espère te renseignera beaucoup mieux que moi.
      Merci pour ton commentaire.

  7. […] curieux. Bravo aux 2 gagnantes qui remportent chacune un exemplaire du singulier ouvrage d’Aurélie William-Levaux Sous ta barbe mon âme est morte paru chez […]

  8. Christa dit :

    Voila Valenti la réponse d’Aurélie :

    “Salut,
    Hé bien, oui, cette question est difficile, car je ne me la suis pas posée. Je suis revenue à la couleur, que j’avais abandonnée, peut-être la vie et la joie est-elle revenue, ou l’envie de la retrouver. Et le besoin de mettre en avant certaines choses, comme des couches superposées, des lectures différentes, qu’il n’y avait pas dans le n:b par exemple, et ensuite, l’expérimentation encore, des essais, des taches inspirantes…”.

    En espérant que tu y trouves les éléments qui tu cherchais
    🙂

  9. […] Avec des oeuvres de : Bastian + Isabelle L. – Gilles Berquet – Ion Birch – Blanquet – Jeremy Boulard Le Fur – Marc Brunier Mestas – Captain Cavern – Mavaldo Charon – Olivia Clavel – Georgeanne Deen – Francesco Defourny – François de Jonge – Camille Déjoué – Juliette Déjoué – Guillaume Denervaud – Mathieu Desjardins – Tristan des Limbes – Mike Diana – Yoshikazu Ebisu – Elvis Studio – Christelle Enault – Frédéric Fleury – Diego Firmin – Tony Fitzpatrick – Céline Guichard – Dewey Guyen – Namio Harakuwa – Chris Hipkiss – Hope Kroll – Daisuke Ichiba – Icinori – Jad Fair – Joko – Jurictus – Kaz – Céline Legouail – Lilas – Lolmède – Arnaud Loumeau – Mïrka Lugosi – Pierre Marty – Lulu Melon Sandia – Fanny Michaëlis – Takashi Nemoto – Marcus Nyblon – Loulou Picasso – Pit – Pole Ka – Boris Pramatarov – Pyon – Helge Reuman – Bruno Richard – Xavier Robel – Jonathon Rosen – Johnny Ryan – Ryan Standfest – David Sandlin – Stéphanie Schilling – Reinhard Scheibner – Shoboshobo – Tom de Pékin – Mimiyo Tomozawa – George Tourlas – Anne Van Der Linden – Wouter Vanhaelemeesch – Martha Verschaffel – Aleksandra Waliszewska – Wataru Kasahara – Aurélie William Levaux […]