Tout plaquer et partir installer sa société à l’étranger

D’près les derniers chiffres du Ministère de l’Economie, c’est près de 250 000 entrepreneurs français qui ont déjà créé leur entreprise à l’étranger ces dernières années. Les raisons de cette expatriation sont très diverses, malgré tout, on ne peut pas nier l’ampleur du phénomène. Pourquoi et comment se projeter dans une installation juridique et économique dans un pays étranger ? Quels sont les pays à privilégier ? Voila questions interrogations que nombre d’entre vous se posent avant de faire le grand saut..

Pourquoi partir s’installer à l’étranger ?

Sans parler des intérêts liés à la difference de taxation qu’il existe en la France et les autres pays européens qui peuvent s’expliquer dans le cas de grandes entreprises ou de multinationales, travailler depuis une autre juridiction quand on est une petite startup, un consultant ou un freelance peut s’avérer être un choix pertinent selon le secteur d’activité.  Je vais me concentrer sur la situation que je connais et qui est la mienne, à savoir, les personnes qui travaillent dans les secteurs du design UX, du graphisme, du webdesign ou du développement. Partir, pour aller vivre au plus proche de la source génératrice de travail et donc de chiffre d’affaire n’est plus une idée inconcevable.

Un constat : la jeune génération a fait le deuil du schéma classique de naitre, grandir, travailler, se marier au même endroit.

Partir devient un moyen de s’offrir d’autres perspectives, d’aller au devant d’une demande potentielle. Partir c’est aussi se créer sa propre expérience (au travers de stages notamment) et c’est souvent l’occasion de ne jamais revenir. Je ne compte plus le nombre d’étudiants qui sont partis notamment au Canada, aux USA, en Espagne et même dans les pays du Nord (Finlande et Suède). Je pense à Florian qui est parti pour quelques mois au Japon, sans se poser de questions au préalable et qui réside à Tokyo depuis près de 10 ans. Un bel exemple d’un jeune entrepreneur qui ne s’est pas laissé dépasser par la situation, à savoir, apprendre une nouvelle langue, comprendre et appréhender les codes d’une société très différente de la notre… s’adapter pour mieux vivre son rêve !

Les pays qui ont la côte…

Délocaliser sa société à l’étranger dans la vieille Europe ne semble plus avoir la primeur dans les choix des expatriés frenchy qui n’hésitent plus à s’installer plus loin. Certaines destinations comme la Chine, Singapour ou Hong Kong connaissent actuellement un engouement. Alors véritable eldorado ou simple effet de mode, difficile à ce jour de se prononcer. Je regarde la Chine (et ses petites soeurs) avec intérêt et aussi avec des doutes, cependant il est certains que ce pays en pleine expansion économique a de gros besoins dans les secteurs de la communication, du marketing, de l’événementiel… Malgré tout, cela reste une une destination compliquée, notamment au niveau juridique et surtout en termes de revenus.

La complexité juridique d’une installation ?

Un fois que la décision a été prise de partir installer son activité ailleurs, il reste une interrogation qui pourrait rebuter certains : la question de montage juridique. Vous pouvez désormais vous faire aider pour vos déclarations légales et la mise en œuvre de contrats adaptés au pays d’accueil. En effet,  il existe des organismes spécialisés qui se chargent de votre installation dans un délai très raisonnable et pour un coût très acceptable. 

Pour finir sur une note positive, il est normal de connaitre le doute lors d’un départ pour l’inconnu, cela revient à se poser la question suivante : Y a t il un paradis, hors de nos frontières, pour les entrepreneurs français ? la réponse est sans appel : OUI, bien sur !

 

Alors vous partez quand ???




Lire aussi les articles suivants :