Mary Ellen Mark

Triste nouvelle toujours que d’apprendre la disparition d’un artiste pour lequel on avait une grande admiration.

Loin des paillettes et de la société du spectacle, vient de s’éteindre à l’âge de 75 ans à New York.

Née près de Philadelphie en 1940, Mary Ellen Mark s’était engagée tout d’abord vers des études de peinture et d’histoire de l’, avant de découvrir la dont elle aimait à souligner :

« Dès ce moment où j’ai su ce qu’était la photo, je suis devenue obsédée » !

aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-12

Life, Vogue, Vanity Fair jusqu’à l’agence Magnum, Mary Ellen Mark marche dans les traces des grands artistes de ce siècle pour enfin créer sa propre agence.

Ses photographies captent des instants uniques, des regards forts, où le drame tapi dans l’ombre, guette… Elle suit le quotidien des petits, des exclus , des invisibles, de tous les marginaux (gitans, cirques, drogués ou malades mentaux) cherchant l’humanité dans les lieux les plus inattendus.

Plus tard, elle consacrera son travail à l’engagement de Mère Teresa en Inde

Pour mieux comprendre pourquoi et comment Mary Ellen Mark travaillait, le film présenté ci-dessous montre toute l’humilité, l’engagement, l’implication de cette photographe pour faire d’exceptionnels clichés. Pour devenir un excellent photographe, il faut travailler ! Tel est le message.

 

Il reste désormais à découvrir ou redécouvrir son immense œuvre picturale.

Petite selection pour vous de mes clichés préférés.

aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-2
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-3
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-4
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-5
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-1
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-6
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-7
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-8
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-9
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-10
aperfectshoot_Mary_Ellen_Mark-11




Lire aussi les articles suivants :

You may also like...