Jeanloup Sieff en noir et blanc

Jeanloup Sieff est un des génies de la du siècle dernier. Né en 1933 (!!!) de parents d’origine polonaise, il suit de très rapides études de avant de se lancer.

Une première parution en 1950, 17 ans à peine, pour le magazine Photo-Revue. Il lui faudra patienter encore quelques mois avant de réaliser ses toutes premières photos de . Tout au long de sa carrière, Jeanloup Sieff collaborera avec de nombreux magazines comme ELLE, VOGUE ou HARPER’S BAZAAR.

1958 est une année charnière qui voit Jeanloup Sieff faire un passage éclair chez .  Il obtient l’année suivante le prix , prix annuel de photographie, décerné l’association Gens d’images.

Son nom est sans doute moins populaire que Ronis ou Cartier-Bresson, pour autant, nombre de ses clichés vont faire le tour du monde. Une de ses séries les plus populaires est réalisée en 1970 avec , nu ! Histoire d’un scandale annoncé !!!!

Trouver la bonne distance

Tout au long de sa vie, au travers de son œuvre, cet homme mettre sa photo au service des femmes. L’utilisation du noir et blanc donne à ses clichés une grande force émotionnelle. Ses photos de mode dégagent une grande humanité, un réalisme très éloigné de ce milieu parfois futile ou sacralisé.

Entre photos de mode et reportage, Sieff traverse le temps, précisant que ses « photographies ne sont ni militantes, ni objectives, je ne témoigne de rien, n’ai aucun message à délivrer, ni point de vue à faire valoir. »

Arrêter la fuite du temps

Ce qui est surprenant avec cet artiste c’est qu’il donne l’impression de ne pas avoir choisi cette carrière. « C’est parce qu’ on m’a offert un appareil photographique ». dit-it !
Lors d’une interview, il précise qu’il fait des photos pour « arrêter la fuite du temps » et qu’il n’a qu’une seule véritable motivation « le plaisir ».

Sieff reçoit le « Grand prix national de la photographie » en 1992. Il est même nommé Chevalier de la Légion d’Honneur. Jeanloup Sieff meurt à Paris en 2000.

jane-birkin-jeanloup-sieff-famille

New York, Harper’s Bazaar, 1964

jeanloup-sieff-femme-debout

Ina Balke + Alfred Hitchcock, Universal Studios, Hollywood, Harper’s Bazaar, 1963

jane-birkin-jeanloup-sieff-architecture

Sylvie Barin, Vogue France, 1984

jane-birkin-jeanloup-sieff-fashion-saint-laurent

Charlotte Rampling, Vogue France, 1970

jean-loup-sieff-fashion-photography-4

Astrid Heeren, Harper’s Bazaar, 1964

Jeanloup_Sieff_Vogue_1969

Catherine Deneuve, Vogue 1969

jane-birkin-jeanloup-sieff-fashion-vogue

Jill Kennington, Angleterre -1964

Judy, New York -1964

Judy, New York -1964

jeanloup-sieff-paris-1995

Paris 1995

fashion-photo-for-harpers-bazaar-by-jeanloup-sieff-1962

Harper’s Bazaar -1962

jeanloup-sieff-sonia-sieff-paris-1985

Sonia Sieff – 1985

yves-saint-laurent-photo-jeanloup-sieff

Yves Saint Laurent – 1971

jeanloup-sieff-femme-assise

Lisa Gerber, Paris 1979,

 




Lire aussi les articles suivants :

You may also like...