Peter Saville

Cela n’a échappé à personne le monde de la musique est en crise si on considère la chute régulière des ventes de disque. Les artistes et les maisons de disques […]

Cela n’a échappé à personne le monde de la musique est en crise si on considère la chute régulière des ventes de disque. Les artistes et les maisons de disques rivalisent d’ingénieuses astuces (graphisme des pochettes, design des digipack, morceaux cachés, gift…) pour re-donner aux acheteurs le goût de l’achat.

Cela semble bien tard après des années dorées…

Certains, des passionnés plus que des financiers, avaient déjà depuis bien longtemps compris l’importance du graphisme associé à la musique.

Hommage aujourd’hui (à feu) FACTORY (le label historique de Manchester) et plus particulièrement à son co-fondateur avec (feu aussi) Tony Wilson : .

La touche si personnelle de Saville (né en 1955, Manchester – UK) a sans aucun doute aidé à construire la légende du label et à favoriser le culte qui est né autour des groupes comme et ensuite . D’autres groupes mythiques auront droit aux égards de Saville (Roxy Music, , ou Suede). Il est à la source de pas mal de création pour l’Hacienda (le club du label Factory) ou de très nombreux groupes joueront dans les années 80.

Design très épuré, aplats de couleurs, typographie post moderniste et utilisation très habile de la photographie. Il fera appel, notamment pour Closer et certains maxi de Joy Division aux clichés noir et blanc de , voici la touche Saville.

La technologie des années 80 va temporairement mettre en sommeil le vynil au profit du CD, faisant fondre l’espace dédié à la créativité de Peter Saville qui se tourne dés lors vers d’autres mondes comme la mode (Y. Yamamoto, C. Dior ou Givenchy) ou l’art (Le Centre Pompidou de Paris, le Design Museum ou le Barbican Center de Londres).





A l’été 2003, c’est la consécration avec une exposition au Design Museum de Londres intitulée « The Peter Saville Show« , où tout l’art de Saville sera exposé au grand public. En 2004, la ville de Manchester lui attribuera même le titre de « creative director ».

Pour ceux qui voudraient en savoir plus, je vous invite à regarder le film « documentaire » réalisé par en 2001, « 24 hour party people« .

Image de prévisualisation YouTube

Télécharger N.O. / la police de caractère de New Order

Bernard Pierre Wolff






Lire aussi les articles suivants :